Devant ton écran

Posts Tagged ‘TPS

La grosse bêta (Alpha Protocol)

leave a comment »

 

Pendant une bonne demi-douzaine d’heures, le temps que démarre réellement Alpha Protocol, se demander ce qu’on fiche là : qui avait pu recommander ce machin ? Un Third person shooter de quatrième zone, ses mini-jeux agaçants, son jeune premier lisse et ses raclures  de boss, son univers techno-thriller-militaristico-conspirationniste usé avant d’avoir servi… N’en jetons plus, ce n’est plus une ambulance, mais un tombereau destiné à conduire les responsables d’Obsidian en place de Grève avant la déportation en Nanaristan. A moins que…

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Written by Martin Lefebvre

13 janvier 2011 at 21:37

La mort de l’auteur (Alan Wake)

with 9 comments

Je voulais te parler d’Alan Wake, et bien voilà, c’est assez rare quand il s’agit de papoter, mais c’est la panne. Je ne sais pas comment m’y prendre, j’ai beau marcher dans tous les sens en me retournant de temps en temps rageusement vers la page du traitement de texte, celle-ci résiste dans son vide que la blancheur défend. Tu vas me dire, ça tombe bien, le jeu de Remedy évoque les caprices de l’inspiration, et avec cinq ans de développement tu peux être sûr que les développeurs ont expérimenté toutes les souffrances du créateur.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

14 novembre 2010 at 13:48

Publié dans Critique

Tagged with , , , , ,

Poudre noire (Resident Evil 5)

with 5 comments

Donner suite au plus vertigineux jeu d’action de sa génération, alors que son concepteur est parti, c’est forcément une gageure. Et ça n’a pas manqué, on a écrit beaucoup de mal sur Resident Evil 5, son immobilisme, sa fadeur, parfois avant même d’y avoir joué. Il serait temps de remettre les pendules à l’heure, et de l’affirmer crânement : ce cinquième volet n’a pas à rougir face à son prédécesseur, dont il prolonge les innovations en mettant plus que jamais le combat au centre du jeu.  Resi 4 prétendait encore être un survival, un jeu d’action-aventure. Resi 5 s’assume pleinement comme jeu de tir, jusqu’au fétichisme de la pétoire. Et Chris est loin de faire pâle figure à côté des stars montantes du genre comme Marcus Fénix ou Nathan Drake…

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

23 août 2010 at 08:40

Publié dans Critique

Tagged with , , , , , ,

Fanservice (Ghostbusters, The Video Game)

with 9 comments

Tout bien considéré, si je devais désigner les héros de mon enfance, ce ne serait ni sur Tintin ni sur Batman que s’arrêterait mon choix, pas plus que sur ce bon vieux Magnum ou sur Mr T. Tous les matins avant de partir à l’école, vers la mi-temps des années 80, entre deux vannes déjà éculées de William Leymergie, je ne ratai pas un épisode du dessin animé SOS-Fantômes. Je ne te raconte même pas l’effet que me faisaient les films, surtout le premier, réalisé en 1984 par Ivan Reitman, pellicule majeure de la geek-pride. Ils avaient le total-look nerdy (les lunettes et les cheveux d’Harold Ramis alias Dr Egon Spengler), des doctorats à ne plus savoir qu’en faire, et pourtant ils étaient funky, rapportèrent une véritable fortune aux producteurs, et Bill Murray était l’homme le plus cool de tous les temps.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

10 juillet 2010 at 20:23

Jeu monstre (FDT 2017)

with 6 comments

Allez, arrête avec les blockbusters, parle nous un peu de série B, me demandes-tu ? Fort bien lecteur, je vais faire mon possible pour te complaire.  Connais-tu Force de défense terrestre 2017 ? Le troisième volet de la série Chikyû Boueigun. Un third person shooter, un de plus sur Xbox 360, un des plus cheaps aussi, puisque Sandlot l’a développé pour la collection budget Simple Series de D3, qui compte bon nombre de nanars et quelques perles,  et que tu as pu croiser dans les bacs de promotions, édités par Agetec ou 505 Games. Inspiré des kaijū eiga, ces films de monstres géants dont la mode est lancée en 1954 par le fameux Godzilla d’Ishirō Honda, FDT partage avec ses modèles ses effets spéciaux en toc,  ses lézards craignos, et une fort réjouissante débilité, puisque la Terre — c’est-à-dire Tokyo et ses environs — est envahie par une cohorte de fourmis géantes en caoutchouc, parachutées par de  titanesques  soucoupes volantes en fer blanc, et accompagnées d’une pléthore de mastodontes robotiques, d’araignées bondissantes de la taille d’un bus, de colossaux mécha-dinosaures. Autant dire qu’il sera ton devoir, en tant que joueur, d’exploser ces affreux au lance-roquettes.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

24 février 2010 at 13:20

Eléphant de guerre

with 2 comments

gears-of-war_33890

Gears of War est intouchable. Etendard hardcore, le jeu d’Epic fait l’unanimité, et ses défenseurs sont prompts à sauter comme un seul homme à la gorge du premier récalcitrant qui oserait trouver les aventures de Marcus Phénix vulgaires, ou pire, qui jugerait la jouabilité un peu brouillonne. Il faut bien reconnaître que Gears est assez bluffant techniquement, qu’il propose une direction artistique de premier ordre, et démontre un redoutable art du script. Ajoutez à cela la réussite d’un mode coopératif en ligne dont Epic a lancé la mode sur console, et la messe est dite : outre le gonzo Tim Rogers, même le très chic New Yorker, sous la plume de Steve Bissel, tresse des lauriers à Cliff Bleszynski et son équipe de « grammairiens du fun ». Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

9 février 2009 at 11:00

Publié dans Critique

Tagged with , , , , ,