Devant ton écran

Posts Tagged ‘PS3

Les héros puent (Way of the Samurai 3)

with 5 comments

Quand ils ne sont pas trop occupés à me tirer la langue ou à fuir en pleurant, les gamins du village m’accablent de questions. Est-ce que je vais tuer leurs parents ? Quelle est la plus grande qualité du samouraï ? Pertinents petits braillards, je ne sais pas leur répondre. Egoïste, soiffard, goulu, souvent veule, emporté, résigné à son sort, pusillanime et peureux, mais aussi parfois – plus rarement —  courageux à l’excès, fidèle, ou peut-être même aimant…  Le samouraï n’est jamais qu’un humain avec une épée. Celle-ci suffit néanmoins à  faire de lui une figure tragique. Qui vit par le glaive…

A sa manière, Way of the Samurai 3 est un jeu-samouraï : tout son tranchant tient à sa narration interactive. Est-ce suffisant pour aiguiser l’intérêt du joueur ?

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

23 mars 2011 at 14:23

Fleur synthétique (Flower)

leave a comment »

Malgré tout le bien écrit, les couronnes tressées d’éloges, impression de ne pas avoir lu ce que toi, personnellement Flower t’as fait. Ce n’est pas le message écologique, la splendeur nature poétisée, la légèreté d’un souffle qui t’ont estomaqué. Pas plus que le parcours du créateur indépendant, la maturité du propos, la gravité du jeu vidéo enfin pris comme un art. Non, rien de cela.  Toi tu as aimé Flower parce que tu t’es retrouvé flottant dans un film en images de synthèse des années 80, que tu as pu voltiger dans un univers rien que de polygones, et que tu en rêvais depuis longtemps, de pouvoir fuir de la sorte dans un monde entièrement crée dans le plastique de l’imagination humaine, et qui n’évoque la nature que pour mieux lui tourner le dos. Bouquet d’électrons et de silicone, qui joue le bucolique mais ne s’en éloigne pas moins radicalement.

Written by Martin Lefebvre

15 février 2011 at 14:47

Après-midi de chien à Okinawa (Yakuza 3)

with 10 comments

Okinawa, noyade de soleil, le blanc écrasant des plages, le couvercle bleu du ciel. Je suis trop jeune encore pour jouer les vieux singes kitaniens qui retombent en enfance au plus grand plaisir des Kikujiro : pas facile d’assumer sa paternité au jour le jour. Alors se retrouver avec neuf orphelins sur les bras, je vous raconte pas. Il y a des jours où les envies d’ailleurs me démangent trop pour que j’y résiste bien longtemps. Un chien fou ne se range jamais tout à fait. Je sais bien que je devrais parler à Shiro qui est fuyant depuis quelques jours… Une peine de cœur sans doute, ou alors une mauvaise note… Ca attendra. Trop besoin d’air, je longe la plage jusqu’au monorail, et je m’en vais en ville.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

27 janvier 2011 at 19:25

Publié dans Divagations

Tagged with , , , , ,

Le ruban coloré (FF XIII, premières impressions)

with 7 comments

Tu joues depuis quelques heures discontinues. Tu n’es pas du genre à te plaindre des postures mélodramatiques, de l’alternance de l’épique au néon et du drame larmoyant en jupettes, ni des héros qu’un démon joueur aurait enlevé à la sortie d’un salon de coiffure fashionable pour les projeter, une fois de plus, dans un grand effondrement à l’échelle d’un monde : tu es là pour ça. Tu es aussi là pour participer à la communauté des joueurs, ta grande famille, que tu détestes comme toutes les familles, mais à laquelle tu te sens irrémédiablement lié, toujours prompt à ressortir autour d’une table les aventures trépidantes des oncles Cid, à regretter les Aerith, à évoquer de longues amours douloureuses pour de jeunes filles à la moue décidée, ou de beaux garçons  péroxydés, sauvages et propres sur eux. Tu joues à Final Fantasy XIII.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

31 mars 2010 at 19:53