Devant ton écran

Posts Tagged ‘final fantasy

Papier glacé (FF XIII, final)

with 6 comments

50 heures de jeu, et tu en as fini avec Final Fantasy XIII. Il y a peu de chances de te voir plonger dans le post-jeu. Tu as lu un FAQ, ça te suffira, tu sais bien que pour rêver terrasser les colossaux brontosaures de Gran Pulse il te faudrait faire vœu d’optimisation et te cramer un peu trop les rétines : tu laisses ce terrain de chasse à plus obsédé que toi. Il est temps de ranger le jeu et de faire le bilan.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

11 mai 2010 at 15:27

Publié dans Critique

Tagged with , , , ,

Le chorégraphe (FF XIII, deuxième)

with 7 comments

A présent tu en as 17 heures dans les pattes, de ruban coloré. A certains moments tu te demandais si tu n’allais pas trébucher dans le plus profond ennui. Tout droit, toujours tout droit, voilà une proposition qui manque de variété : qu’on te guide dans un long tunnel, soit, mais tu as l’habitude qu’on te montre un peu de respect, pour la forme. Tu aimes qu’on te mente et qu’on te dissimule tes chaînes. A Midgard ou Rabanastre, tu perdais peut-être ton temps dans les souks qui n’étaient que de simples voiles jetés sur les menus : mais tes pas perdus étaient autant de nécessaires respirations, des reposoirs qui te permettaient, tout en restant scotché dans la fantasia, d’échapper en quelque sorte aux heures de donjons, aux longues minutes de farm. Tu pouvais croire que tu modulais l’obsession à ta guise.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

6 avril 2010 at 20:55

Le ruban coloré (FF XIII, premières impressions)

with 7 comments

Tu joues depuis quelques heures discontinues. Tu n’es pas du genre à te plaindre des postures mélodramatiques, de l’alternance de l’épique au néon et du drame larmoyant en jupettes, ni des héros qu’un démon joueur aurait enlevé à la sortie d’un salon de coiffure fashionable pour les projeter, une fois de plus, dans un grand effondrement à l’échelle d’un monde : tu es là pour ça. Tu es aussi là pour participer à la communauté des joueurs, ta grande famille, que tu détestes comme toutes les familles, mais à laquelle tu te sens irrémédiablement lié, toujours prompt à ressortir autour d’une table les aventures trépidantes des oncles Cid, à regretter les Aerith, à évoquer de longues amours douloureuses pour de jeunes filles à la moue décidée, ou de beaux garçons  péroxydés, sauvages et propres sur eux. Tu joues à Final Fantasy XIII.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

31 mars 2010 at 19:53