Devant ton écran

Posts Tagged ‘Terry Cavanagh

1.4 GB de micro-jeux

with one comment

Inspiré des compilations pirates qui regroupaient à l’époque des 8 bits plusieurs dizaines de titres sur une seule cartouche, l’IGF Pirate Kart 2012 est une compilation de micro-jeux tous plus ou moins expérimentaux, pas forcément finis, mais qui ne demandent qu’à être joués. Si certains des participants, comme Terry Cavanagh (le brillant VVVVVV), qui offre plusieurs titres dans la compilation, ou des piliers de la scène comme la braillarde Anna Anthropy se sont déjà fait un nom, l’IGF Pirate Kart est aussi une protestation des développeurs en herbe qui n’apprécient guère de devoir payer 95 $ pour entrer dans la course aux prestigieux Indie Games Foundation awards. Paradoxalement, la popularité croissante du jeu vidéo indépendant tend à augmenter les budgets, et à laisser de moins en moins de place aux bedroom coders, notamment ceux qui s’inscrivent dans une démarche expérimentale. Ce qui explique la décision de réunir ces titres et de les inscrire à la compétition sous la forme de cette compilation, une manière ludique de resquiller pour ces petits jeux moches et mal-élevés, mais qui témoignent de la diversité et de la vigueur de la scène indépendante.

Publicités

Written by Martin Lefebvre

20 octobre 2011 at 09:30

Publié dans Brève

Tagged with , , ,

Trouble obsessionnel compulsif (VVVVVV)

with 7 comments

Tu réapparais. Tu inverses la gravité, tu t’empales. Repop. Tu sautes, tu rebondis, tu meurs. Tu recommences. Tu te rempales. Puis à nouveau. Tu t’écrabouilles, tu te ratatatines, tu te gauffres, tu te viandes. Tu commences à peine à avoir le geste. Tu sautes tu atterris sur la plateforme tu repars dans l’autre sens, juste à temps, tu rerebondis, tu évites les piques du dessus, tu t’écrases à deux millimètres. Le geste commence à te pénétrer. Tu réapparais.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

8 janvier 2011 at 16:00

Publié dans Critique

Tagged with , , , ,

VVVVVVache de jeu

with one comment

Réveille toi, vache de blog ! Il est temps de signaler à ton aimable lecteur le premier bon jeu indé de l’année. VVVVVV est le début commercial de Terry Cavanagh,  qui non seulement s’était fait connaître avec l’arty Don’t look back, mais qui est en outre un pervers signalé. VVVVVV est diablement difficile, lecteur,  et d’ailleurs en toute franchise, je n’ai pas voulu m’y frotter bien longtemps de peur de m’y piquer. Pour le dire simplement, c’est un jeu de plateforme à l’esthétique très rétro, C64 style, dans lequel le personnage peut marcher au plafond. Et mourir empalé sur des piquants pixelisés. Heureusement, la difficulté méchamment pointue est contrebalancée par des checkpoints fort généreux, qui autorisent à sauvegarder après chaque difficulté.  Si tu veux en savoir plus, le sémillant Kieron Gillen t’en diras plus sur Rockpapershotgun. Le jeu est vendu 10 euros, ce qui est peut-être un peu cher, mais tu peux toujours te faire une idée sur la démo en flash ou à télécharger. Pour ma part, ne voulant pas péter mon clavier, je m’abstiens, mais je t’envoie dans la face mes meilleurs vœux pour cette année 2010 qui met le futur de l’an 2000 dix ans derrière nous tout de même.

Written by Martin Lefebvre

14 janvier 2010 at 13:52

Publié dans Brève

Tagged with , , ,