Devant ton écran

Posts Tagged ‘Diablo-like

Epic pique et colégram (Epic Dungeon)

leave a comment »

Epic Dungeon, c’est un peu Diablo renvoyé à la maternelle, le hack’n’slash demaké vers ses racines : le rogue-like et l’arcade frénétique à la Gauntlet. Un jeu signé Eyehook Games, frais comme du petit lait, sans prétention, et qui, disponible pour un euro un seul sur le XNA,  constitue une agréable surprise sur un service qui ne cesse depuis quelques mois de nous étonner.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

6 décembre 2010 at 17:01

Le donjon a des dents (Din’s Curse)

leave a comment »

Alors tu arrives à Schmektur, ses cabanes en bois, ses forgerons laconiques, sa Tombe de Krââl l’atrabilaire, donjon de troisième zone, mais tu n’es pas encore une star dans la profession, et il faut bien faire ses gammes, n’est-ce pas. De toutes façons tu vas leur montrer à ces péquenauds, bientôt ils vont t’ériger une statue, et d’ailleurs le maire a besoin de toi, une relique à récupérer au cinquième sous-sol, encore un coup des hommes-lézards. Pas de problème, tu prends ta hache ou ton livre de sorts ou ton arc t’as le choix entre six classes plus les hybrides, et tu vas botter du cul écailleux dans le labyrinthe gluant.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

29 septembre 2010 at 13:30

Le grand magasin (Torchlight)

with 4 comments

Ce matin tu as les yeux injectés de sang : c’est que hier soir tu es resté jusque pas d’heure à cliqueter en petits morceaux du monstre et à recliqueter un peu plus fort, le nez collé à ton écran pour ramasser des pelletés de loot. Je te comprends, Torchlight est un stoner game des plus captivants, pour autant que tu aies envie de faire un peu glisser le temps dans une béate hébétude. Lorsque j’avais chroniqué le jeu de Runic Games, je lui avais trouvé beaucoup de qualités. Vif, coloré, plein d’entrain… Mais pour autant je n’avais pas réellement été accroché : des combats trop répétitifs, pas suffisamment de variété dans l’architecture des niveaux, des archaïsmes flagrants dans la jouabilité faisaient regretter un poli blizzardien que Torchlight évoque sans égaler… Un soir pourtant, je m’y suis remis, et voilà que ça a cliqué (je sais, je sais…). Peut-être grâce à un changement de classe, ou du passage en very hard, ou encore  va savoir parce que certains désagréments ont été patchés… Toujours est-il que me voici un peu hâve, avec la gueule de pixels à cause de ce fichu jeu. Remarques mêlées.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

5 mai 2010 at 20:51