Devant ton écran

Posts Tagged ‘Dungeon crawler

Maître-artisan (Avadon, The Black Fortress)

with 4 comments

Depuis plus de quinze ans, Jeff Vogel creuse son sillon, et bon an mal an programme, écrit et publie un ou deux RPG. Loin des budgets faramineux de Bioware ou de Bethesda, Vogel construit une œuvre artisanale, fidèle aux canons définis dans les années 90. Ses séries, Exile, Avernum, Geneforge, lui ont acquis un public fidèle, prêt à payer le prix (25$ l’épisode) malgré une production minimaliste, ce qui lui a permis de maintenir à flot Spiderweb, sa petite entreprise familiale. Avadon – The Black Fortress, premier volet d’une nouvelle saga, est une porte d’entrée idéale dans l’univers de Vogel, d’autant que celui-ci n’a jamais été aussi accessible. En améliorant notablement l’interface et les graphismes, en rendant son jeu disponible sur iPad à un prix plus doux, Vogel semble prêt à s’ouvrir à un plus large public, et à donner à son travail plus de visibilité. Ce qui ne serait pas volé, tant Avadon, non content de flatter notre nostalgie, est aussi un RPG diablement accompli.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

2 juillet 2011 at 17:42

Publié dans Critique

Tagged with , , , , , , , ,

Le gai maso (Shiren the Wanderer)

with 3 comments

Entrez dans un magasin de jeu vidéo, de préférence une grande enseigne, dirigez-vous crânement vers le premier vendeur de dix-huit ans venu, et demandez-lui si  Shiren est en stock. Un rogue-like, par l’équipe derrière  Pokémon : Donjon Mystère, équipe de secours… Vous rougissez sans doute un peu. Ca fait toujours ça, un adulte qui parle de Pokémon. Non vraiment, il ne voit pas. Shiren The Wanderer, remake d’un classique de la SNES sorti au Japon en 1995, est arrivé en France dans le plus grand anonymat, et le rogue-like est un genre réservé aux plus déterminés des nerds.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

26 mars 2011 at 16:55

Bûche glacée (Icewind Dale)

with 5 comments

Et si ce qu’il y avait de mieux dans les fêtes de fin d’année, c’était leur lendemain ? Le sapin déjà un peu défraîchi, l’esprit de concorde rangé, les invités repartis. Plus d’histoires de Père Noël, les cadeaux traînent déballés. Tu te lèves pour aller piocher les restes dans le frigo. Petit déjeuner au foie gras, brunch au fond de champagne, et le morceau de bûche glacée dans le congélo. Le plaisir nu de s’en mettre une pleine lampée, voilà ce que te promet Icewind Dale.  Développé par Black Isle, et publié en 2000 par Interplay, le jeu pourrait au premier abord passer pour l’idiot de famille, le dungeon crawler simpliste  par rapport à ses glorieux cousins : Fallout, Baldur’s Gate, Planescape Torment…  Pourtant, dix ans après sa sortie, son souffle givré est étonnamment vivifiant : dans la glacière s’est conservé un classique méconnu, le glacier a charrié un corps oublié ; frictionnons et tentons la décongélation.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

17 janvier 2011 at 21:46