Devant ton écran

Posts Tagged ‘open world

Espace noir, 2 (L.A. Noire)

with 2 comments

Lors de notre première excursion dans les rues du Los Angeles noir, nous avons goûté l’ambiance, et arpenté le vide de la métropole étalée comme un gigantesque décor drive-in. Poser la question du décor à L.A., c’est nécessairement croiser le septième art. L.A. Noire est pétri d’influences cinématographiques, parfois très directement citées comme Chinatown ou L.A. Confidential, ou encore les classiques du noir projetés un peu partout dans la ville. Pour autant, contrairement à Quantic Dream par exemple, Team Bondi ne semble pas être dans un rapport de révérence au septième art. En un sens, c’est peut-être parce que dans son écriture le jeu s’inspire plus des séries que du cinéma classique. Lorsque Phelps travaille un moment au commissariat d’Hollywood, il s’intéresse plutôt à des jazzmen toxicomanes ou à des intellectuels fellow-travellers qu’au monde des studios. La vedette américaine s’appelle Mickey Cohen, plutôt que Mickey Rooney. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer cette relative absence du cinéma : volonté de coller aux thématiques du noir, espace laissé à une suite toute trouvée (Hollywood Noire ?), prudence nécessaire pour ne pas froisser les grands studios… Pourtant, le cinéma apparaît de manière significative à plusieurs reprises dans le jeu, de façon suffisamment ambigüe pour qu’on hésite entre l’hommage et la pichenette. Et c’est à chaque fois une question d’espace, de décor, qui problématise les relations entre le jeu et le film. Ce second volet de notre enquête révèle des éléments de l’intrigue, et risque de gâcher quelques surprises à ceux qui n’ont pas achevé au moins le bureau des homicides.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

17 juin 2011 at 18:45

Fantasia chez les ploucs (The Precursors)

with 5 comments

Cadet de l’espace, on pense prestige,  voyages interplanétaires,  plan retraite sur une Lune paradisiaque… A peine entré à l’académie, je me voyais Shepard ou Master Chief, j’étais un jeddaaye. Mais il faut bien le dire, une fois le tutoriel aussi violet que virtuel passé, on a beau sortir en tête de sa promo, on en bave. Je débarque sur Goldin, tu parles du rêve : astroport de troisième classe, un désert venteux, des locaux qui parlent moitié russe moitié anglais, la Tatooine du pauvre. Et je te raconte pas les supérieurs. « Ah ah j’ai bien connu ton père que me fait le commandant, maintenant va me chercher un paquet d’épices sur la lune d’à côté, et ne traîne pas en route les chiens sauvages ont du mordant là-bas ».

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

2 avril 2011 at 22:05

Manifeste du surréalisme (Deadly Premonition)

with 12 comments

Tu sais, Zach, je pense que c’est important d’exprimer son amour. Son amour des gens dont on est proches, des lieux qui nous ont touchés, des animaux qu’on a rencontrés, les lapins et les chiens notamment,  et même des jeux, pourquoi pas, Zach ? Parce que l’amour, c’est encore la meilleure façon de se créer une communauté d’esprit, une sorte de famille. Je sais que tu aimes beaucoup David Lynch, le grand réalisateur surréaliste américain, et aussi les jeux de Suda 51, tout de même, c’est quelque chose… Tu te souviens de Michigan qui date de 2004, sur Playstation 2 ? En fait le directeur n’est pas Suda mais Akira Ueda, enfin ce n’est pas important… Ce qui est important c’est qu’il est fauché, mais ambitieux, et plein d’amour à sa manière, non Zach ? Deadly Premonition, c’est encore autre chose, c’est ton cousin en quelque sorte, il a quelques tics, il s’exprime de manière un peu étrange, il a une drôle de démarche, c’est vrai, mais il est de la famille. Tu devrais l’acheter, si tu penses que c’est ce qu’il te faut on passera à l’épicerie après, mais allons rouler un peu dans les bois.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

8 novembre 2010 at 21:29

Tour operator (Assassin’s Creed 2)

with 3 comments

… à votre gauche vous remarquez la coupole du Duomo, Santa Maria del Fiore, bâtie de 1296 à 1436, quatrième plus grande Eglise d’Europe. Sur votre droite, vous apercevez à présent le faîte de la Torre Grossa, qui s’élève à 54 mètres et domine le palazzo nuovo del Podestà… Attention à la marche… Ne vous inquiétez pas, monsieur, nous visiterons au retour la boutique d’art où vous pourrez vous procurer des reproductions des plus grands tableaux de maîtres ainsi que des exemples d’artisanat local comme ce curieux coupe-papier florentin en vitrine, une pièce d’une terrible efficacité si vous voulez mon avis, mais voici que nous distinguons au bout de la rue le Grand Canal et sur l’autre rive la piazza San Marco

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

13 octobre 2010 at 11:43

Publié dans Critique

Tagged with , ,

Divine enfance (Minecraft)

with 18 comments

Un nouveau jeu est arrivé dans la ville. La rumeur enfle depuis quelques mois, les images, les récits, les vidéos se multiplient, comme se développe une colonie de bactéries. En Suède, des serveurs explosent sous la curiosité mondiale, et un homme surnommé Notch devient millionnaire. Dans une ville où règnent Halo : Reach et bientôt Gran Turismo 5, il se produit un phénomène nouveau, qui de proche en proche gagne à la fièvre. Ce phénomène a un nom, ce nom c’est Minecraft, 340000 licences vendues à ce jour.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

6 octobre 2010 at 11:10

De la fluidité (inFAMOUS)

leave a comment »

Sucker Punch est un développeur doué pour la discrétion : malgré trois excellents épisodes des aventures de Sly Cooper sur PS 2, et après cet inFAMOUS dont il sera question ici, demeurer dans un relatif anonymat, belle performance. Comme si, malgré le succès critique et même public de leurs jeux, ceux-ci ne résonnaient pas réellement avec l’air du temps. Bien dommage, car les productions de l’équipe constituent une magistrale leçon de fluidité, que l’industrie serait bien inspirée de suivre. Au sein d’un genre totalement encombré, le bac à sable urbain, inFAMOUS se distingue par le plaisir qu’il procure à tes petits doigts.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

17 février 2010 at 20:13