Devant ton écran

Posts Tagged ‘polémique

Presse-purée

with 21 comments

Un récent billet sur Numericity relevait la totale absence des grands sites d’actualité vidéoludique français (Gamekult, Jeuxvidéo.com, Gameblog…) sur le phénomène Minecraft, 610.000 comptes vendus à ce jour, succès époustouflant pour le travail d’un seul créateur, le Suédois Markus Persson aka Notch. Plus près de nous, la récente sortie du totalement décalé Deadly Premonition a été accueillie par un silence encore plus glacial : aucun test à ce jour, pas même une descente en flammes chez les poids lourds de la presse web vidéoludique. Il faut bien admettre que l’œuvre d’Access Games est sans doute réservée à une mince audience, et que l’actualité est chargée en cette fin d’année, mais quoi, Gamekult teste bien le merveilleux Fighters Uncaged (2/10), et Gameblog  le splendide Le Seigneur des Anneaux : La Quête d’Aragorn (une étoile sur cinq)… Sans viser au tableau d’ensemble, il est permis de s’étonner de cet état de fait.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

16 novembre 2010 at 23:40

Le cas Scott Card

with 9 comments

scottcard1_f

Je n’ai pas joué à Shadow Complex, et pour autant que je sache, ce jeu XBLA a l’air d’une très honnête mise à jour de Super Metroid, s’il faut en croire des critiques plutôt élogieuses.  Mais le jeu du studio Chair, édité par Epic, fait polémique, à cause de l’implication du très controversé Orson Scott Card. Auteur de science fiction à succès, récompensé de nombreux prix notamment pour son roman La Stratégie Ender, Scott Card est aussi connu en tant que polémiste très engagé à la droite chrétienne américaine. Mormon, il s’oppose radicalement au mariage homosexuel, allant même jusqu’à prôner la désobéissance civile pour entraver son application : « Regardless of law, marriage has only one definition, and any government that attempts to change it is my mortal enemy. I will act to destroy that government and bring it down. » (Mormon Times du 24 juillet 2008). Une si délicate retenue nous permet de déduire que Scott Card est complètement fondu. Cela n’a pas empêché Donald Mustard, le fondateur de Chair, qui avait déjà travaillé avec Card sur le médiocre Advent Rising, de faire appel à l’auteur pour créer une licence globale, dont Shadow Complex n’est qu’un des éléments. En effet, le jeu a été précédé en 2006 par le roman à succès Empire, dont l’intrigue semble gratinée : les USA sont déchirés par une guerre civile causée par un coup d’Etat d’une armée de gauchistes, « Progressive Restoration » (joli oxymore) qui met le pays à feu et à sang. A vrai dire, cela aurait pu passer comme une lettre à la poste, d’autant que le jeu en lui-même ne semble pas très éloquent, mais un sujet sur Neogaf a mis le feu aux poudres.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

25 août 2009 at 10:17

Publié dans Analyse

Tagged with , , ,