Devant ton écran

Posts Tagged ‘Fiction

Digitaline (entretien avec Christine Love)

with 4 comments

Loin de n’être qu’un poison, à la dose idoine la digitaline est un cardio-tonique, utilisé dans le traitement de diverses affections du cœur comme l’insuffisance cardiaque. Christine Love, auteure du remarquable Digital (si ce n’est déjà fait, tu peux lire le bien que j’en écrivais il y a quelques semaines) serait-elle la digitaline des vieux geeks, soulageant leur cœur en chantant l’hymne doux amer des amours online ? C’est surtout une jeune artiste fascinée par la narration d’aujourd’hui et les premiers pas de l’internet, une apprentie game-designer consciente de ses limites, mais qui cherche  à émouvoir le joueur de manière originale, mêlant suspense, émotion et interactivité pour construire une fiction à la fois ludique et profondément humaine. Elle a gentiment accepté de se confier à toi. English version included (with fully engrished questions), just scroll down dear visitors.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

8 avril 2010 at 17:09

Sans papiers, le roguelike

with 3 comments

article_sgelns44170807052926photo00photodefault-512x370

Au départ tu choisis ta nationalité. Tu peux naître Afghan, Somalien, Tamoul, Birman, de toutes façons c’est pareil, tu parles pas la langue. Après tu prends un métier : agriculteur, enseignant, voyou, prêtre ou médecin, tu fais comme tu veux, mais attention ça peut changer tes caractéristiques. Et voilà t’es parti, t’es lâché dans le labyrinthe de la grande ville. T’as faim, t’as froid, t’as pas de papiers. Tu avances dans les rues, il y a des passants qui ne te remarquent pas ou qui s’écartent. Ton premier objectif, c’est de trouver à manger. Alors tu vas looter les poubelles, pour découvrir des épluchures (+1 en satiété), du pain rassis ( + 2 en satiété), des yaourts périmés (+3 en satiété, +1 en intoxication). Si tu te dépêches pas, c’est pas compliqué tu crèves. Après, faut t’équiper. Il fait froid dans le labyrinthe de béton, tu récupères des couvertures élimées, des baskets trouées, un vieux chandail synthétique. Très vite t’es à la mode locale, t’as +12 en isolation thermique, tu devrais tenir le coup quelques tours de plus, même sans vinasse (+2 en chaleur corporelle pendant 30 tours, +1 en intoxication).

Lire le reste de cette entrée »

Written by Martin Lefebvre

8 avril 2009 at 16:32