Devant ton écran

Fleur synthétique (Flower)

leave a comment »

Malgré tout le bien écrit, les couronnes tressées d’éloges, impression de ne pas avoir lu ce que toi, personnellement Flower t’as fait. Ce n’est pas le message écologique, la splendeur nature poétisée, la légèreté d’un souffle qui t’ont estomaqué. Pas plus que le parcours du créateur indépendant, la maturité du propos, la gravité du jeu vidéo enfin pris comme un art. Non, rien de cela.  Toi tu as aimé Flower parce que tu t’es retrouvé flottant dans un film en images de synthèse des années 80, que tu as pu voltiger dans un univers rien que de polygones, et que tu en rêvais depuis longtemps, de pouvoir fuir de la sorte dans un monde entièrement crée dans le plastique de l’imagination humaine, et qui n’évoque la nature que pour mieux lui tourner le dos. Bouquet d’électrons et de silicone, qui joue le bucolique mais ne s’en éloigne pas moins radicalement.

Written by Martin Lefebvre

15 février 2011 à 14:47

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :