Devant ton écran

1985

with 3 comments

Cela fait aujourd’hui vingt-cinq ans qu’Ultima IV : The Quest of the Avatar est sorti sur Apple II. J’étais trop jeune pour y jouer — je n’ai découvert la série qu’au sixième volet –, mais je sais que Richard Garriott aka Lord British, non content d’inventer en 1979 le CRPG avec Akalabeth, révolutionna le genre avec ce quatrième volet. La petite histoire raconte que le développeur avait été marqué par une polémique visant la figure démoniaque qui ornait la couverture d’Ultima III : on lui reprochait de pervertir la jeunesse, d’inciter au satanisme, et autres absurdités du même acabit…  L’absurdité des reproches n’empêcha pas Garriott de réfléchir au contenu de ses jeux, et de convenir que si le joueur de RPG incarne généralement un héros, en pratique le personnage se comporte comme fieffé fripon, le genre à looter la veuve et l’orphelin. D’où l’idée de créer l’Avatar, et de mettre au programme les questions de morale…

La quête du joueur pour devenir Avatar, parangon de vertu seul capable de montrer l’exemple aux habitants de Britannia, l’emmène à travers tout le royaume, afin de maîtriser les huit vertus cardinales. Ce parcours spirituel amène son lot de bastons, mais aussi des propositions ludiques plus originales : donner aux pauvres pour montrer sa compassion, éviter de tuer certains adversaires pour faire preuve de justice… Si tout cela se résume plus ou moins à une série de jauges avec lesquelles on peut feintrer, n’oublie pas que nous sommes en 1985, 10 ans avant la fondation de Bioware…

Comment célébrer ce très geek anniversaire ?

Tu peux évidemment essayer de découvrir le jeu par toi-même, il est en abandonware, et il existe même une version Flash. Tu risques d’être éprouvé par l’interface textuelle et les graphismes rudimentaires.Mais rien en t’empêche de juste créer un personnage en répondant au questionnaire initial, autre grande invention de Garriott, avec la magique séquence d’introduction…

The day is warm, yet there is a cooling breeze. The latest in a series of personal crises seems insurmountable. You are being pulled apart in all directions.

Tu peux aussi te contenter de parcourir avec nostalgie d’un temps que tu n’as pas forcément connu le manuel original, ou le très complet Let’s Play de Nakar, qui enchaîne sur les épisodes V et VI.

Et tu te demanderas où en serait le genre aujourd’hui si Garriott et Origin n’avaient pas explosé en vol…

Adendum : Michael Abbott, qui enseigne le jeu vidéo et a l’habitude de demander à ses élèves de jouer à Ultima IV, se demande sur son blog si ce n’est pas devenu totalement injouable pour un jeune de 2010…

Written by Martin Lefebvre

16 septembre 2010 à 19:20

Publié dans Brève

Tagged with , , , , , ,

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Tiens, c’est vrai, qu’est ce qui lui est arrivé à ce bon Lord British ?

    Ahh moi j’y ai joué un peu à l’époque, sur l’apple IIe d’un ami riche … que des bons souvenir … très important d’avoir un ami riche ! méditez sur cette pensée jeune gens😉

    Boxmanichou

    23 septembre 2010 at 13:21

  2. Lord British c’est toute une histoire, j’aimerais vraiment lire un bouquin sur le personnage…

    Il est parti dans l’espace, il a gagné un procès contre NCsoft et chopé 24 millions de $ comme indemnités de licenciement alors qu’apparemment sa seule participation à la catastrophe du MMO TAbula Rasa a été de faire du cosplay… Mais je l’aime d’amour.

    Une vidéo débile que j’ai tout de même presque maté en entier :$

    Bon, créativement il est un peu mort… ^^

    Martin Lefebvre

    23 septembre 2010 at 17:47

  3. eheh, en meme temps , il a bien gagné sa thune, à chaque article sur tabula rasa, la premiere info qu’on avait, c’etait la participation de Lord British Himself !

    Boxmanichou

    24 septembre 2010 at 19:26


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :