Devant ton écran

Posts Tagged ‘rpg

Tout feu tout flamme (Dragon Age : Origins)

with 2 comments

En nommant son jeu Dragon Age, Bioware fait appel à une époque révolue, les années 90, l’âge d’or du RPG narratif sur PC, genre qui avait connu son apogée en 2000 avec Baldur’s Gate 2, avant d’être profondément modifié par la transition vers le développement sur console. Publier en 2009 un jeu de rôle solo pensé pour le PC, avec un budget conséquent, et un respect méticuleux des recettes du genre, voilà un beau coup de fan service, mais aussi, malgré les états de service de Bioware, le risque de paraître complètement hors-sujet. Dragon Age : Origins ne plaira pas à tout le monde. S’inscrivant totalement dans un genre, il en expose les béances autant qu’il en rappelle les plus belles heures. Il n’en n’est pas moins monumental, jalon essentiel du RPG occidental, plus que nul autre jeu Bioware depuis bien longtemps. Pour qui sait profiter de l’œuvre telle qu’elle se donne, DA : O tient du miracle, il ébahit par sa densité, sa générosité, son exigence.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

20 août 2010 at 18:03

Publié dans Critique

Tagged with , , , ,

Rise Above (Risen)

with 3 comments

Dans le paysage vidéoludique contemporain, où tout n’est que poli, fluidité, et vertige du tour de manège, Risen tient du monolithe archaïque, l’action-RPG allemand étonne dès l’abord par sa densité rugueuse. Le scénario-cliché, avant tout prétexte à l’exploration, résume les enjeux : sur une petite île, soudain jaillissent des ruines mystérieuses ; elles recrachent une armée de monstres, et dissimulent des trésors infinis.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

3 août 2010 at 15:57

Publié dans Critique

Tagged with , , , , ,

Peine dragon (King Arthur — The Roleplaying Wargame)

leave a comment »

Tu ignores sans doute qui est Greg Stafford. Pourtant, il est, pour la culture geek, une sorte de grand manitou, inventeur de Glorantha, monde d’une fantaisie théologique inégalée, fondateur de Chaosium, mythique boîte de jeux de rôles,  Runequest et L’Appel de Cthulhu tout de même… Oui, je sais Greg Stafford n’est pas impliqué dans ce King Arthur du studio hongrois NeoCore, et c’est bien dommage. Impressions après sept heures de jeu, et beaucoup de reloads

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

16 juin 2010 at 11:26

L’infini turbulent (Infinite Space)

leave a comment »

Passer à côté… risque récurrent pour le critique, surtout s’il est du genre boulimique, à tout vouloir goûter, et parfois trop prompt à juger. Ne pas être accroché, ne pas percevoir la direction dans laquelle le jeu t’emmène, et rater de la sorte une belle aventure. C’est bien ce qui a failli m’arriver avec Infinite Space. Si je n’avais pas été encouragé par les éloges de personnes de confiance, j’aurais sans doute laissé choir le jeu de Nude Maker au bout d’une dizaine d’heures. Je n’avais sans doute pas tout compris : à ma décharge, j’avais emmené la DS à la campagne, loin du web, sans le manuel évidemment. Et puis il faut bien avouer qu’il débute lentement cet Infinite Space. Tiens, voici ce que j’aurais écrit si je n’étais pas allé plus loin…

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

19 mai 2010 at 19:39

Publié dans Critique

Tagged with , , , , ,

Papier glacé (FF XIII, final)

with 6 comments

50 heures de jeu, et tu en as fini avec Final Fantasy XIII. Il y a peu de chances de te voir plonger dans le post-jeu. Tu as lu un FAQ, ça te suffira, tu sais bien que pour rêver terrasser les colossaux brontosaures de Gran Pulse il te faudrait faire vœu d’optimisation et te cramer un peu trop les rétines : tu laisses ce terrain de chasse à plus obsédé que toi. Il est temps de ranger le jeu et de faire le bilan.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

11 mai 2010 at 15:27

Publié dans Critique

Tagged with , , , ,

Sous ton grand chapeau (Solomon’s Keep)

leave a comment »

Sous ton grand chapeau, tu joues à un twin-stick shooter sur iPhone : Solomon’s Keep. Ne te laisse pas prendre, rien à voir avec le classique puzzle-platformer de Tecmo, Solomon’s Key (1986). Celui-là, espèce de Diablo-Gauntlet-SmashTV-like (à la tienne), ne restera sans doute pas dans les annales. En même temps, tu n’es pas tout à fait décidé à son sujet. Pas bien brillant, mais pas bien cher non plus (0,79 euros), et ça se laisse jouer dans une salle d’attente ou dans le métro. En un sens c’est peut-être ce qu’on attend d’un jeu portable : tuer le temps sans conséquence, meubler sans vider la batterie de ton téléphone.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

18 avril 2010 at 18:46

Stoned Soup (Dungeon Quest)

leave a comment »

Pour s’aérer un peu les idées, délaissons pour une fois le jeu vidéo et parlons BD. Ne t’inquiète pas, le détour sera léger, puisque c’est de Dungeon Quest, du Sud-africain Joe Daly, dont je voudrais te causer. J’aurais dû le faire plus tôt d’ailleurs, avant que le premier tome ne reçoive le prix Spécial du jury à Angoulême. Mais tant pis, je ne pourrai pas poser en défricheur (et puis je n’ai fait que suivre l’avis éclairé de Romain Brethes), et je profite de la sortie chez L’Association du second volet des aventures de Millenium Boy et ses compagnons.  Si tu l’ignores encore, Dungeon Quest est  la plus psychédéliquement allumées des parodies du RPG, un total trip quêtes-mobs-loot fumé à la skunk de clairvoyance + 3.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

15 avril 2010 at 17:19

Le chorégraphe (FF XIII, deuxième)

with 7 comments

A présent tu en as 17 heures dans les pattes, de ruban coloré. A certains moments tu te demandais si tu n’allais pas trébucher dans le plus profond ennui. Tout droit, toujours tout droit, voilà une proposition qui manque de variété : qu’on te guide dans un long tunnel, soit, mais tu as l’habitude qu’on te montre un peu de respect, pour la forme. Tu aimes qu’on te mente et qu’on te dissimule tes chaînes. A Midgard ou Rabanastre, tu perdais peut-être ton temps dans les souks qui n’étaient que de simples voiles jetés sur les menus : mais tes pas perdus étaient autant de nécessaires respirations, des reposoirs qui te permettaient, tout en restant scotché dans la fantasia, d’échapper en quelque sorte aux heures de donjons, aux longues minutes de farm. Tu pouvais croire que tu modulais l’obsession à ta guise.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

6 avril 2010 at 20:55

Wario Ware, le RPG ? (Synopsis Quest)

leave a comment »

Premier titre du développeur japonais Skipmore traduit en anglais, le jeu flash Synopsis Quest Deluxe a tout pour te plaire. C’est en effet une adaptation du principe brillant des Wario Ware aux tropes du JRPG. Dans un but évidemment parodique (et avec plus de brio encore que nos récents invités), le jeu découpe en micro-tranches de quelques secondes à peine les ludèmes du genre. On retrouve des actions qu’on a pratiqué des milliers de fois, comme lire un dialogue interminable, donner un objet ou trouver une herbe magique. Le comique absurde consiste ici à rendre pareilles opérations périlleuses, ou à en limiter le temps afin de faire fonctionner les micro-jeux, tandis que d’autres actions plus héroïques comme pénétrer dans le repère du démon sont au contraire étonnamment aisées. La musique et les décors résolument 8 bits sont certains de t’arracher un sourire, oui même toi ô mon plus aigri lecteur.

Via RPS et TIGSource.

Written by Martin Lefebvre

5 avril 2010 at 18:17

Le ruban coloré (FF XIII, premières impressions)

with 7 comments

Tu joues depuis quelques heures discontinues. Tu n’es pas du genre à te plaindre des postures mélodramatiques, de l’alternance de l’épique au néon et du drame larmoyant en jupettes, ni des héros qu’un démon joueur aurait enlevé à la sortie d’un salon de coiffure fashionable pour les projeter, une fois de plus, dans un grand effondrement à l’échelle d’un monde : tu es là pour ça. Tu es aussi là pour participer à la communauté des joueurs, ta grande famille, que tu détestes comme toutes les familles, mais à laquelle tu te sens irrémédiablement lié, toujours prompt à ressortir autour d’une table les aventures trépidantes des oncles Cid, à regretter les Aerith, à évoquer de longues amours douloureuses pour de jeunes filles à la moue décidée, ou de beaux garçons  péroxydés, sauvages et propres sur eux. Tu joues à Final Fantasy XIII.

Lire la suite »

Written by Martin Lefebvre

31 mars 2010 at 19:53

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.